My lifestyle

6 jours en Californie : de Santa Barbara à Los Angeles (avril 2017)

30 décembre 2017

Grâce à mon passé de grande voyageuse pour le travail, j’avais beaucoup de Miles Air France à écouler, si bien que j’ai pu m’offrir un A/R en Californie pour une centaine d’euros. Je suis donc partie 6 jours en Californie dans le but de rendre visite à ma famille d’accueil américaine à Santa Barbara et de profiter seule de l’océan vers Los Angeles.

Mon vol aller est compliqué et long : Genève-Amsterdam, Amsterdam-Seattle, Seattle-Los Angeles, et bien sûr je ne dors presque pas.

17h de voyage plus tard, je récupère ma voiture de location à l’aéroport de Los Angeles. C’est un immense hangar où on peut choisir soi-même la voiture que l’on veut. Euh ok… celle-là est jolie en rouge, let’s go ! Petit moment de solitude avant de partir : aux Etats-Unis ce sont des voitures à boîte de vitesses automatique. Je n’en ai jamais conduit et j’ai peur de me lancer directement sur l’autoroute sans savoir comment faire. J’ose demander au monsieur qui loue la voiture d’à côté de m’expliquer comment ça fonctionne. Un peu rassurée, je m’élance dans la jungle urbaine de Los Angeles. J’ai environ 150 km à parcourir jusqu’à Santa Barbara.

Mon dieu je m’en souviendrai de ce trajet….

L’agence de location n’avais plus de GPS, mais j’avais téléchargée la carte hors connexion sur mon téléphone, heureusement ! Je trouve la bonne autoroute direction le Nord, jusqu’ici tout va bien. L’autoroute est juste dingue, il y a 7 voies !!  Malgré ça, il y a énormément de trafic car il est 17h et le gens sortent du travail. Ça n’avance pas et je passe une éternité à faire une vingtaine de km. Au moins j’en profite pour me familiariser avec la voiture et à me sentir plus à l’aise.

Au bout d’un moment mon GPS me fait sortir de l’autoroute, mais mon téléphone n’a bientôt plus de batterie et je n’ai pas de moyen de le recharger. Je décide donc de l’éteindre, d’y aller au feeling et de le rallumer que si j’ai un doute. Je tâtonne un peu, j’ai l’impression de rouler depuis une éternité et je commence à tomber de sommeil. Je traverse des villages, des champs, des montagnes, je suis au milieu de nul part et seule au monde, mais je ne panique pas. De toute façon il n’y a qu’une route. Par je ne sais quel miracle je finis par tomber sur un panneau Santa Barbara et le suit aveuglement jusqu’à ENFIN arriver à destination. Je remets mon GPS et trouve assez facilement la maison de ma famille, alléluia !

Au final j’aurai mis presque 4h à faire ce trajet, entre les bouchons, les arrêts et les quelques hésitations.

Ma famille m’attend, c’est très étrange de les revoir après tout ce temps, mais je suis contente d’être ici ! Je ne tarde pas à aller me coucher et je m’endors en environ une demi-seconde !

Mon itinéraire pour les 6 jours


Jour 1 – Santa Barbara et Solvang


Réveil aux aurores grâce au décalage horaire, je commence ma journée par un café à The French Press, apparemment une institution dans le coin. Chose rare aux Etats-Unis, je peux m’y rendre à pied ! Je prends un bon café américain et un cinnamon roll.

Retour ensuite à la maison, ma famille travaille aujourd’hui mais m’a conseillé plusieurs choses à faire dans les environs de Santa Barbara. Direction la vallée de Santa Ynez à 35 minutes au Nord de la ville. Le paysage est magnifique et très vert contrairement à ce que j’attendais. C’est une région très riche en vignes d’où sortent le bon vin Californien.

D’ailleurs ma première étape est le Sunstone Vineyard & Winery. Cet endroit est superbe, perché en haut d’une colline. Ma famille connait bien les propriétaires mais malheureusement le couple est en congé ce jour-là donc je n’ai personne avec qui papoter. Je m’offre une dégustation d’une sélection de leur vin, les explications sont sympas et l’ambiance décontractée (bon par contre il n’est que 10h30 du matin donc ça tape). Je discute avec un couple du coin qui m’apprennent pleins de choses sur la production et la vente de vin Californien.

Deuxième étape : la petite ville de Solvang, toujours dans la vallée de Santa Ynez. C’est une ville à l’architecture d’inspiration Danoise où l’on trouve pleins de boutiques sympas (restaurants, boulangeries, souvenirs), des rues piétonnes et de beaux bâtiments. On ne se croirait pas du tout aux Etats-Unis !

Mon périple sur les hauteurs de Santa Barbara s’achève, et je retourne au bord de la mer à la jetée Stearns Whar près du port. Je prends mon pique-nique acheté sur la route dans un supermarché El Rancho, face aux mouettes et à la mer.

Ensuite je visite ensuite un peu les environs, marche sur l’immense plage et fait un petit tour en centre-ville. C’est très sympa et relax comme atmosphère, mais toujours à l’américaine avec des voitures de partout. Le centre-ville est top, pleins de boutiques et même des rues piétonnes (j’adore) !

Retour à la maison en fin d’après-midi, avant de ressortir dîner au restaurant avec ma famille.

  

      

Jour 2 – Santa Barbara


Ce matin je décide d’aller courir sur la plage vers 7h. Le temps est magnifique et il fait déjà chaud, une belle journée s’annonce !

Retour à la maison, douche, et mon papa américain m’emmène à Joe’s Cafe. Au retour on visite un peu la ville et il y a beaucoup de choses à voir : de beaux bâtiments, musées, églises, parcs… On monte en haut de la tour de la County Courthouse qui offre une très belle vue sur la ville et ses environs.

Direction ensuite Campus Point Beach, une plage à l’Ouest de la ville, où l’on déjeune un bon burger-frites en regardant les surfeurs. On repart ensuite sur les hauteurs pour avoir un beau point de vue sur tous les environs. Magnifique !

Après-midi ballade sur la plage et shopping pour ma part, avant de retourner au restaurant en famille pour notre dernière soirée.

La ville de Santa Barbara est vraiment très agréable : il y fait toujours beau, les rues sont propres et fleuries, les maisons soignées, il y a de belles boutiques, pleins de parcs, des immenses plages, bref, la belle vie californienne !

 

Jour 3 – Crossfit et route de Santa Barbara à Thousand Oaks


Ce matin j’accompagne pour père américain à son cours de crossfit. Je n’en ai jamais fait mais le coach me donne pleins d’explications et tout le monde est très bienveillant ! Dis donc c’est pas facile le crossfit, ça sera courbatures assurées le lendemain ! Une fois le cours terminé on fait un tour au petit marché local juste à côté. C’est très « green » : on y trouve pleins de fruits et légumes, des belles fraises, des oranges, des fleurs, des green shots… Le paradis !

Retour à la maison et c’est le départ pour moi. Je dis au revoir à ma famille d’accueil sans vraiment savoir si je les reverrais un jour…

Je prends la route vers 11h direction Thousand Oaks, où j’ai réservé une nuit d’hôtel. La route qui longe l’océan est superbe, je me crois carrément dans un film ! Comme j’ai le temps je fais pleins d’arrêts visites en essayant de ne pas trop me perdre : Ventura (ça rappelle une série TV non ?), Point Dume et Malibu.

Je cherche un endroit sympa où m’arrêter pour aller à la plage et déjeuner et je finis par descendre à Paradise Cove Beach à Malibu. La blague !! Le parking est à 50$, mais passe à 8$ si tu consommes quelque chose au restaurant pour plus de 30$… Bon. Je prends un énorme burger veggie et des frites que je mange sur la plage. Ensuite je fais une longue ballade le long de la mer, observe les maisons de Malibu (y’en a qui ont la belle vie !), fait une petite sieste au soleil, et c’est l’heure de repartir (et de payer mon parking…).

Direction ensuite Thousand Oaks un peu plus dans les terres, une « ville » américaine sans charme entre centres commerciaux et grandes routes. Le burger du midi m’a tellement calé que je m’achète juste un yaourt et des fraises pour le repas du soir que je mange en solo dans ma chambre d’hôtel devant un bon film américain.

   

Jour 4 – Randonnée dans les montagnes de Santa Monica et direction Venice Beach


Ce matin lever à 6h30. J’ai prévu d’aller faire une randonnée dans le parc naturel Santa Monica Mountains National Recreation Area.

Mon idée est de monter au point le plus haut de cette chaîne de montagnes : le Sandstone Peak à environ 950m d’altitude. Ce n’est pas les Alpes mais ça fera l’affaire. La randonnée est sympa, bien indiquée, et je suis quasi seule. Les paysages sont surprenants : un mélange de vert et d’aridité, et une végétation plutôt dense. Le point de vue au sommet est magnifique, je dois voir un bon bout de la Californie !

Vers midi je suis redescendu et je reprends la route direction de l’aéroport de Los Angeles où je dois rendre la voiture vers 17h. En chemin je m’arrête faire bronzette sur une plage un peu avant Santa Monica.

J’arrive à m’orienter plutôt pas mal maintenant sur les autoroutes à 7 voies, et trouve sans encombre l’aéroport pour rendre la voiture. Nickel !

Je dois ensuite retourner à Venice Beach pour prendre mon Airbnb pour 2 nuits. J’avais l’idée d’y aller en « bus », mais apparemment c’est très compliqué et long, je me résigne donc à commander un Uber. Finalement c’est top, le chauffeur est là en 5 min, et j’arrive à destination en moins de 30 min pour au final moins cher que les transports en commun.

Pour la petite anecdote : sans le savoir j’ai réservé un « Uber pool » (système de covoiturage où le chauffeur prend et dépose d’autres passagers sur le trajet). Comme je ne le savais pas, j’ai mis plusieurs minutes à comprendre pourquoi le Uber m’emmenait dans un quartier bizarre pour aller chercher et emmener une fille à son cours de yoga !

Arrivée à mon Airbnb à Venice Beach. Vus les prix dans ce coin, j’ai réservé un tout petit logement à une rue de la plage, mais parfait pour moi toute seule pour 2 nuits.

Ni une ni deux, je fonce profiter de la fin d’après-midi et du coucher de soleil. Je suis déjà venu à Venice Beach 10 ans auparavant, mais je ne me rappelais pas à quel point cet endroit était éclectique. Sur la promenade, énormément de sans-abri installés dans des campements de fortune, des vendeurs à la sauvette, des boutiques de souvenirs par centaines, des « green doctor » vendant de la marijuana, bref, un joyeux mélange. Paradoxalement il y règne une ambiance cool, décontractée, et à aucun moment je ne me suis sentie en insécurité de jour. Par contre je ne m’y aventurerais pas la nuit.

Le soir je vais dîner au Cafe Gratitude, un restaurant bien à la mode proposant de la cuisine locale, bio et saine.

Jour 5 – Ballade à vélo le long du Pacifique


Je commence ma journée par un footing sur la plage (on ne se refait pas). Je prends la direction de Santa Monica Pier en passant par Muscle Beach, fait un petit tour sur la jetée en bois où il y a le parc d’attraction, et fini par faire mes étirements sur une des fameuses cabanes de sauveteur sur la plage. Le rêve !

Pour aujourd’hui, j’ai loué un vélo proposé par mon Airbnb. On m’a juste donné une adresse et un code pour le retirer, et c’est un peu un jeu de piste pour le trouver ! Avant de partir faire mon périple, je vais prendre un petit déjeuner à Urth Caffe, un endroit plutôt connu à Santa Monica.

Mon idée pour la journée est de longer la côte pacifique en vélo jusqu’à Redondo Beach plus au sud. Du coup c’est parti !

Je passe par Marina Del Rey (un immense port), puis Dockweiler beach, El Segundo beach, Manhattan beach, Hermosa Beach. Il y a une piste cyclable tout le long donc c’est sympa, mais je ne m’étais pas rendu compte des distances et je décide de ne pas aller plus loin car j’ai trop mal aux fesses ;-). Je m’arrête une petite heure à Manhattan Beach (ma préférée). C’est beaucoup plus chic que Venice Beach ici ! L’aller-retour m’aura quand même pris 4 bonnes heures !

L’après-midi je vais me balader sur Abbot Kinney, une longue rue commerçante avec beaucoup de restaurants et boutiques chics. Apparemment c’est the place to be, mais franchement c’est une rue américaine avec pleins de voitures et des magasins, je suis un peu déçue (en gros si la rue n’est pas piétonne ça ne me plait pas).

Retour sur la plage en fin d’après-midi pour voir le coucher du soleil, admirer les skateurs et les surfeurs, et le soir je retourne manger au Cafe Gratitude tellement j’avais aimé.

   

Jour 6 – Venice Canals et départ


Ce matin je profite d’avoir encore mon vélo pour aller prendre un petit déjeuner à Santa Monica au Blue Daiy Cafe. Je prends un egg burger, et un pancake à la myrtilles, miam ! Y’a pas à dire, les petits déjeuners américains sont les meilleurs !

Je vais ensuite poser ma valise dans un endroit indiqué par mon hôte Airbnb, et direction les canaux de Venice. L’endroit est vraiment chouette et coloré. C’est un quartier bordé de petites maisons au bord de canaux traversés par des petits ponts. On y croise aussi bien des belles maisons contemporaines que des bungalows ou des habitations à l’architecture extravagante. Très sympa à faire !

Je retourne ensuite chercher ma valise et avant de commander mon Uber, je vais me poser quelques minutes à Intelligentsia, un café à l’ambiance branché sur Abbot Kinney. Le café coûte 7$ mais est excellent !

Retour ensuite à l’aéroport et vol Los Angeles-Amsterdam, Amsterdam-Genève.

Bilan du séjour


Un excellent séjour ensoleillé en immersion dans la douce vie californienne. Les Etats-Unis m’avaient manqué !

Il y a beaucoup beaucoup plus de choses à faire en Californie, et en si peu de temps j’ai dû me restreindre à peu, mais le but était avant tout de passer quelques jours avec ma famille et profiter du soleil et de l’océan.

Voyager seule ne m’a jamais fait peur et je me suis finalement très bien débrouillée ! Malgré mon côté Miss Catastrophe, il ne m’est absolument RIEN arrivé lors de ce séjour. Je suis rentrée saine et sauve, avec toutes mes affaires et sans mauvaises expériences. C’est assez rare pour être souligné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *