Sport | Un peu de moi

Récit de course – Triathlon S du Mont-Blanc (août 2015)

28 décembre 2017

Le récit de mon premier triathlon format S (Sprint), c’est-à-dire : 750 mètres de natation, 22 km de vélo, 5 km de course à pied.

Mon entrainement


M’inscrire à ce triathlon m’a pris sur un coup de tête, sans vraiment rien connaitre à ce sport. Je me suis juste dit que j’en étais capable et que ça avait l’air sympa.

Pas d’entrainement spécifique donc, juste la routine usuelle :

  • Course à pied : je cours régulièrement au moins 2 fois par semaine depuis plusieurs années, donc rien de spécial.
  • Vélo : j’ai juste fait quelques sorties vélo d’environ 1h30-2h, mais plus en mode « touriste »
  • Natation : je ne sais nager que la brasse, mais je sais que je nage plutôt rapidement. J’ai fait quelques essais dans le lac d’Annecy avant.

 

L’avant course


Levée tôt ce dimanche matin pour prendre la route en direction de Passy avec mes parents. Je retire mon dossard et installe mes affaires dans le parc à vélo. Là je me rends compte que je suis une grosse touriste à coté de tous ces gens arborant les maillots de leur club et leurs matériels de compétition. Je suis un peu impressionnée mais je ne me laisse pas intimider !

Par contre je me rends compte d’un détail logistique gênant : j’avais prévu d’accrocher mon dossard avec des épingles à nourrices sur mon tee-shirt comme pour une course, mais pour le vélo il faut avoir le dossard dans le dos… Je ne vais quand même pas m’amuser à le décrocher et le raccrocher pendant la transition. Heureusement j’ai vu que les gens avaient un porte-dossard accroché à leur taille, mon papa est alors vite allé m’en acheter un, ouf !

Je prépare mon petit espace bien comme il faut en copiant un peu sur les autres, sans vraiment savoir ce qui m’attend.

Récit de la course


La natation

Parcours natation

Je n’ai pas prévu de combinaison, mais l’eau est à 21 degrés à 8h30. Le départ des femmes est séparé de celui des hommes, ça c’est top. Je me mouille un peu et je me place à une extrémité pour éviter de me prendre trop de coups. Le départ est lancé et je cours dans l’eau comme les autres. Sauf que c’est crevant de courir dans l’eau ! Je commence donc à nager déjà toute essoufflée. Au bout de quelques mètres ça va mieux et je trouve mon rythme. La plupart des filles nagent le crawl mais finalement je vais aussi vite qu’elles avec ma super brasse coulée !

La nage passe très très vite, j’ai l’impression d’avoir nagé 5 min et c’est déjà l’arrivée. Je finis les 750m en 16’30. A ma grande surprise je suis pas mal placée du tout et je cours vers le parc à vélo qui est encore pas mal plein.

Natation 2

La transition natation – vélo

Je n’avais pas du tout préparé cette partie, et je passe une éternité à m’essuyer, m’habiller et mettre mes chaussures (en vrai 3’14 mais c’est déjà super long !).

Le vélo

Parcours vélo

C’est parti pour 22 km de vélo. Je commence vite et j’ai du mal à reprendre mon souffle sur les premiers km. Je me fais doubler par pas mal de gens mais je ne me décourage pas, j’avance à mon rythme. Par contre je n’avais pas réalisé qu’il y avait environ 200 mètres de dénivelé +, je galère un peu. En plus, je n’ai pas de montre ni de compteur, du coup je n’ai aucune notion d’où j’en suis et ça c’est très dur car je ne sais pas s’il me reste encore 2 ou 15 km à faire. Bref, un peu laborieux et je fini ces 22 km en 1h pile. J’ai perdu pas mal de places dans le classement.

Vélo

Transition vélo – course à pied

Là c’est facile, j’enlève mon casque, pose mon vélo, et hop c’est reparti (temps : 1’). Je m’arrête 2 secondes au ravitaillement boire un verre d’eau et je me mets à courir.

Course à pied

Parcours CAP

Les jambes sont un peu lourdes au début mais se dérouillent rapidement. Je ne suis pas toute fraiche mais les 5 km sont plutôt faciles et passent rapidement. Je fais mes deux tours du lac, redouble quelques personnes et termine en 26 minutes.

Arrivée

Temps total : 1h46. Je finie 281ème/340.

Bilan


Malgré ma préparation minime et mes aires de touriste, je suis très contente d’avoir relevé ce défi. Et je suis loin de finir dernière ! L’enchainement des trois disciplines n’est pas évident et cela nécessite quand même une certaine préparation. Je peux donc vraiment m’améliorer en vélo, apprendre à mieux nager et surtout mieux m’équiper.

Bilan très positif donc, cette expérience restera vraiment marquante pour moi.

Prochain objectif : un triathlon M ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *